Statut SASU : Comment rédiger les statuts d’une société par actions simplifiée uni personnelle SASU ?

Sommaire
Introduction
Qu’est-ce qu’une SASU ?
Rédiger les statuts d’une SASU
1 Définir le capital social
2 Définir les obligations et droits des associés
3 Définir les fonctions et le rôle du président
Conclusion

Vous trouverez ci-dessous un sommaire détaillé et plus précis :
Introduction

Introduction

Une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) est une forme juridique de société commerciale. Elle est souvent choisie par les entrepreneurs qui souhaitent créer une entreprise en solo. Toutefois, il est important de savoir que la SASU n’est pas une forme juridique adaptée à tous les types d’entreprises. En effet, elle convient principalement aux petites et moyennes entreprises (PME) qui ont un business model simple et peu de salariés.

Pour créer une SASU, il est nécessaire de rédiger les statuts de la société. Ce document juridique doit respecter certaines formalités et contenir certaines mentions obligatoires. Dans cet article, nous vous expliquons comment rédiger les statuts d’une SASU.

Les statuts d’une SASU doivent respecter certaines formalités

Les statuts d’une SASU sont rédigés en conformité avec les articles L. 225-1 et suivants du Code de commerce. Ils doivent être rédigés en langue française et signés par le ou les associés fondateurs.

Les statuts d’une SASU doivent mentionner les informations suivantes :

– La dénomination sociale de la société ;
– L’adresse du siège social ;
– La forme juridique de la société ;
– La durée de la société, si elle est limitée dans le temps ;
– Le montant du capital social ;
– La répartition du capital social entre les associés ;
– Le nombre d’actions composant le capital social ;
– Les modalités de cession des actions ;
– La description des activités de la société ;
– La date de clôture de l’exercice social ;
– Les conditions de nomination et de révocation des dirigeants de la société.

Dans les statuts d’une SASU, il est possible de mentionner d’autres informations, à condition qu’elles ne soient pas contraires aux dispositions légales ou réglementaires.

Les statuts d’une SASU doivent être déposés au greffe du tribunal de commerce

Une fois les statuts d’une SASU rédigés, ils doivent être déposés au greffe du tribunal de commerce compétent, accompagnés des documents suivants :

– Une déclaration de conformité des statuts aux dispositions légales et réglementaires ;
– Un exemplaire des statuts ;
– Une déclaration sur l’honneur indiquant que le ou les associés fondateurs ont bien signé les statuts ;
– Un justificatif de domicile ;
– Un extrait Kbis de moins de trois mois ;
– Un chèque de 100 euros ;
– Un formulaire M0.

Une fois les statuts d’une SASU déposés au greffe du tribunal de commerce, ils doivent être publiés au

Qu’est-ce qu’une SASU ?

La SASU est une forme juridique de société créée par la loi du 1er juillet 2001, qui a pour objet de simplifier la création et la gestion des petites entreprises.

La SASU est une société par actions simplifiée unipersonnelle, c’est-à-dire une société dont le capital est détenu par une seule personne, généralement le fondateur de l’entreprise.

La SASU permet de créer une entreprise rapidement et sans formalités excessive, ce qui en fait une forme juridique particulièrement adaptée aux petites entreprises.

Pour créer une SASU, il suffit de déposer les statuts de la société auprès du greffe du tribunal de commerce, accompagnés d’un dossier de demande de création d’entreprise.

Les statuts de la SASU doivent mentionner les informations suivantes :

– Le nom de la société ;
– L’adresse du siège social ;
– Le montant du capital social ;
– La durée de la société ;
– La forme juridique de la société ;
– Les objectifs de la société ;
– La nature des activités de la société ;
– Les nom et adresse du ou des associés ;
– Les nom et adresse du président de la société ;
– Les modalités de nomination et de révocation du président ;
– Les modalités de décision des associés ;
– Les règles de fonctionnement du conseil d’administration ;
– La répartition des droits de vote ;
– Les modalités de fixation et de modification du capital social ;
– Les règles de cession des actions ;
– Les modalités de dissolution de la société.

Une fois les statuts de la société rédigés, ils doivent être signés par tous les associés et déposés auprès du greffe du tribunal de commerce, accompagnés d’un dossier de demande de création d’entreprise.

Rédiger les statuts d’une SASU

La SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) est une forme juridique de société commerciale qui permet à un entrepreneur de créer une société avec un capital social minimum de 1 euro, tout en bénéficiant d’une certaine flexibilité en termes de gestion et de réglementation.

Pour créer une SASU, il est nécessaire de rédiger les statuts de la société. Ce document juridique doit définir les objectifs de la société, les modalités de fonctionnement et les droits et obligations des associés. Il est important de bien réfléchir à la rédaction des statuts, car ils sont juridiquement contraignants et peuvent avoir des implications importantes sur le fonctionnement et la gestion de la société.

Les statuts doivent être rédigés en français et signés par tous les associés. Ils doivent ensuite être déposés au greffe du tribunal de commerce, accompagnés des documents suivants :
– Les pièces justificatives de l’identité des associés (carte d’identité ou passeport)
– La déclaration d’immatriculation de la société
– Le rapport du commissaire aux comptes, le cas échéant

Une fois les statuts déposés, la société est immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS) et peut commencer son activité.

Si vous souhaitez créer une SASU, il est important de bien comprendre comment rédiger les statuts de la société. Voici quelques conseils pour vous aider dans votre démarche.

Définir les objectifs de la société

Les statuts doivent définir les objectifs de la société. Il s’agit notamment de déterminer le domaine d’activité de la société et les moyens qu’elle mettra en œuvre pour atteindre ses objectifs.

Définir les modalités de fonctionnement

Les statuts doivent également définir les modalités de fonctionnement de la société. Cela inclut les règles de gestion, de nomination et de révocation des dirigeants, ainsi que les modalités de prise de décision en assemblée générale.

Définir les droits et obligations des associés

Les statuts doivent enfin définir les droits et obligations des associés. Cela concerne notamment le droit de vote, le droit de veto, le droit de percevoir des dividendes, etc.

1 Définir le capital social

Le capital social de la SASU est la somme totale des apports en numéraire et en nature des associés au moment de la création de la société. Le capital social peut être modifié par la suite en fonction des besoins de la société. Les associés peuvent apporter leur capital social en numéraire ou en nature. Les apports en numéraire sont les apports en espèces, chèques ou virements bancaires. Les apports en nature sont les apports en biens ou en services.

Dans les statuts de la SASU, il est nécessaire de mentionner le montant du capital social, le nombre d’actions composant le capital social et le montant de chacune des actions. Il est également nécessaire de mentionner les modalités d’apport des associés, que ce soit en numéraire ou en nature.

Les associés peuvent librement décider du montant du capital social de la SASU. Il est cependant recommandé de fixer le capital social à un montant suffisant pour permettre à la société de poursuivre son activité pendant au moins une année. En effet, le capital social représente les fonds propres de la société et permet de couvrir les pertes éventuelles.

Le capital social de la SASU peut être composé de plusieurs actions. Chaque action représente une part du capital social. Les associés peuvent décider librement du nombre d’actions composant le capital social.

Le montant de chaque action est également décidé librement par les associés. Il est cependant recommandé de fixer le montant de chaque action à un montant suffisant pour permettre à la société de poursuivre son activité pendant au moins une année.

Les modalités d’apport des associés doivent être mentionnées dans les statuts de la SASU. Si les apports sont en numéraire, il est nécessaire de mentionner le montant des apports en numéraire de chaque associé. Si les apports sont en nature, il est nécessaire de mentionner le montant des apports en nature de chaque associé.

Les apports en numéraire sont les apports en espèces, chèques ou virements bancaires. Les apports en nature sont les apports en biens ou en services. Les apports en nature peuvent être des apports en immobilisations ou des apports en créances.

Les apports en immobilisations sont les apports en biens corporels (immobilisations corporelles ou incorporelles). Les apports en créances sont les apports en dettes ou en droits.

Les apports en numéraire doivent être mentionnés dans les statuts de la SASU. Les apports en numéraire peuvent être des apports en espèces, en chèques ou en virements bancaires.

Les apports en espèces sont les apports en billets de banque ou en

2 Définir les obligations et droits des associés

Lorsque vous créez une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU), vous devez rédiger des statuts conformément à la loi. Les statuts doivent définir les obligations et droits des associés de la SASU.

Les statuts doivent contenir les informations suivantes :

– Le nom de la société
– L’adresse du siège social
– La durée de la société
– Le montant du capital social
– La forme et le montant des apports en numéraire
– La forme et le montant des apports en nature
– La forme et le montant des apports en industrie
– La répartition du capital social entre les associés
– Les droits de vote des associés
– Le droit de veto des associés
– Les modalités de décision des associés
– La procédure de nomination et de révocation des membres du conseil d’administration
– La procédure de nomination et de révocation du président du conseil d’administration
– La procédure de nomination et de révocation du directeur général
– La procédure de nomination et de révocation du commissaire aux comptes

Les statuts doivent également définir les obligations et les droits des associés de la SASU. Les associés de la SASU ont les obligations suivantes :

– S’abstenir de tout acte de gestion qui pourrait porter atteinte à l’intérêt social
– Ne pas faire appel public à l’épargne
– Ne pas céder leurs actions à des tiers sans l’accord du conseil d’administration

Les associés de la SASU ont les droits suivants :

– De participer aux assemblées générales
– De prendre part aux décisions de la société
– D’exercer leur droit de vote
– De recevoir une part proportionnelle des bénéfices de la société
– De recevoir une part proportionnelle du capital de la société en cas de dissolution de celle-ci

3 Définir les fonctions et le rôle du président

Le président de la SASU a un rôle important à jouer dans la gestion de la société. Il est en charge de la direction générale de la SASU et de ses activités. Il est également responsable de la gestion financière de la SASU.

Le président de la SASU doit veiller à ce que les statuts de la SASU soient respectés. Il doit également veiller à ce que la SASU soit en conformité avec la loi.

Le président de la SASU est également responsable de la nomination et de la révocation des membres du conseil d’administration.

Le président de la SASU a un rôle important à jouer dans la gestion des affaires de la SASU. Il est en charge de la définition de la stratégie de la SASU et de la mise en œuvre de cette stratégie.

Le président de la SASU doit veiller à ce que les intérêts des actionnaires soient protégés. Il doit également veiller à ce que la SASU soit gérée de manière efficiente et rentable.

Le président de la SASU est également responsable de la représentation de la SASU auprès des tiers.

Conclusion

La conclusion d’un article sur le statut SASU doit présenter les éléments clés à prendre en compte lors de la rédaction des statuts d’une société par actions simplifiée unipersonnelle SASU. Ces éléments sont les suivants : le nom de la société, sa forme juridique, son siège social, son objet social, sa durée de vie, son capital social, son Président et ses modalités de fonctionnement.

La création d’une société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU) nécessite la rédaction et la signature des statuts par le fondateur de la société. Ces statuts doivent respecter certaines formalités imposées par la loi afin que la SASU soit valablement créée. La rédaction des statuts d’une SASU peut être effectuée par le fondateur de la société ou par un professionnel (avocat, notaire, expert-comptable, etc.).

Les statuts d’une SASU doivent comporter les mentions suivantes :

– la dénomination sociale de la société ;

– le siège social de la société ;

– l’objet social de la société ;

– la durée de la société, si elle est limitée dans le temps ;

– le montant du capital social ;

– les modalités de libération du capital social ;

– les droits et les obligations des actionnaires ;

– les règles de fonctionnement de la société, notamment les modalités de nomination et de révocation du président et des membres du conseil d’administration ;

– les modalités de prise de décision du conseil d’administration ;

– les modalités de nomination et de révocation du gérant ;

– les modalités de prise de décision du gérant ;

– les règles de gestion des biens de la société ;

– les modalités de répartition des bénéfices ;

– les modalités de dissolution et de liquidation de la société.

Une fois les statuts rédigés, ils doivent être signés par le ou les fondateurs de la société et, le cas échéant, par le gérant. Les statuts signés doivent ensuite être déposés au Greffe du Tribunal de Commerce, accompagnés des documents suivants :

– le formulaire M0 ;

– l’acte de constitution ;

– les statuts ;

– la liste des actionnaires ;

– la liste des administrateurs ;

– la liste des gérants ;

– les justificatifs de domicile des actionnaires, des administrateurs et du gérant ;

– le cas échéant, la déclaration d’un expert-comptable sur l’évaluation des apports en numéraire.

Une fois ces formalités accomplies, la SASU est valablement créée et peut commencer son activité.

Vous trouverez ci-dessous un sommaire détaillé et plus précis :

Le statut d’une SASU doit respecter les dispositions légales et réglementaires qui lui sont applicables. Il doit notamment comporter les mentions suivantes :

– La dénomination sociale de la société ;
– L’adresse du siège social ;
– La durée de la société, si elle est limitée dans le temps ;
– Le montant du capital social ;
– Le nombre d’actions composant le capital social ;
– La valeur nominale de chaque action ;
– Le nom et l’adresse du ou des associés ;
– La forme de la société, c’est-à-dire le mode de fonctionnement et de gestion de la société ;
– Les pouvoirs conférés aux organes de la société ;
– La désignation du ou des dirigeants de la société.

Il est également possible de faire figurer dans les statuts d’autres mentions, à condition qu’elles ne soient pas contraires aux dispositions légales et réglementaires.

Introduction

La SASU ou société par actions simplifiée unipersonnelle est une forme juridique de société française créée en 1985. Elle est particulièrement adaptée pour les petites entreprises et les startup qui ont besoin d’une structure juridique souple. Les statuts d’une SASU doivent être rédigés par un avocat ou un notaire et doivent être déposés au greffe du tribunal de commerce.

Pour rédiger les statuts d’une SASU, il faut tout d’abord déterminer le capital social de la société, c’est-à-dire la somme d’argent que les associés mettent en commun pour démarrer l’entreprise. Le capital social peut être fixe ou variable. Ensuite, il faut désigner le président de la SASU, qui est généralement l’associé unique, et déterminer ses pouvoirs. Enfin, il faut rédiger les statuts proprement dits, qui doivent être signés par le président et le notaire.

Les statuts d’une SASU doivent mentionner le montant du capital social, les noms et adresses des associés, le nom et l’adresse du président, les pouvoirs du président, les modalités de nomination et de révocation du président, les objectifs de la société, les modalités de fonctionnement de la société, les règles de majorité et de vote des associés, les règles de répartition des bénéfices et des pertes, les modalités de dissolution et de liquidation de la société.

Les statuts d’une SASU doivent être rédigés avec soin car ils constituent le cadre juridique de la société. Il est donc important de bien définir les pouvoirs du président, les modalités de fonctionnement de la société et les règles de répartition des bénéfices et des pertes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *